hp

Le club UNESCO Association R.A.I.N Rapprochement INterculturel de Toulouse qui regroupe des ressortissants du Congo et des personnes sensibilisées aux problèmes de l’Afrique vise à promouvoir les échanges culturels et des formes d’entraide et de coopération décentralisée entre la France et les pays en voie de développement.
Les membres de son antenne de Kinshasa fut alertée, en 2007, par le représentant du HCR Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations-Unies sur la situation des enfants des déplacés de la guerre civile qui sévissait alors dans le centre et l’est de la République
Démocratique du Congo .S’étant rendue dans la cité des déplacés de guerres, la coordinatrice internationale de R.A.I.N de Toulouse Mme Marie-Thérèse Guillermou et ses amis découvrirent des enfants désœuvrés, parqués dans un hangar, juste nourris par l’UNICEF .

Quelque temps plus tard, ils retournèrent sur place, munis des fruits d’une collecte de fournitures scolaires et de jouets organisée tant en France qu’au Congo.
La cité de Kinkole se situe dans la grande banlieue de Kinshasa, la capitale de République démocratique du Congo, à une trentaine de kilomètres du centre-ville, en bordure du fleuve Congo. Les populations rurales y affluent notamment celles chassées par l’insécurité de la guerre civile qui depuis l’époque du génocide au Rwanda en 1994 voit des bandes armées rebelles affronter l’armée régulière congolaise et les forces des Nations Unies. Actuellement la population de Kinkole est estimée à près d’un million d’habitants.

La population congolaise vit au jour le jour, la plupart de ses habitants sont pauvres avec une moyenne de moins d’un dollar par jour, seule la proximité du fleuve leur procure des revenus de la pêche, certains quartiers n’ont ni l’eau potable ni l’électricité, 90 % sont au chômage et la catégorie la plus touchée est la jeunesse qui, à cause de manque d’occupation se lance à des actes de vandalisme et de violence. Beaucoup ne trouvent comme exutoire à leur misérable sort que de se regrouper en bandes organisées d’enfants des rues (les shegués) sortant, la nuit tombée, pour trouver les moyens d’assurer leur survie.

En 2009, l’association R.A.I.N fit la connaissance d’un groupe de jeunes de Kingabwa qui cherchait à lutter contre la violence exercée contre et par des enfants.
Ce groupe de jeunes appelés « The beginning of power haute pop » sensibilise par des activités culturelles et sportives, les enfants pour éviter de commettre des vols et des agressions. Leur leader Joël est devenu le porte-parole des enfants de Kingabwa prônant la paix et la non-violence par trois clips vidéos de chansons mis en ligne sur Internet.
Le club UNESCO R.A.I.N et ses jeunes gens sont intervenus, ensemble, dans deux groupes scolaires de la cité, Ilunga Dibwe et Saint Kizito, d’un effectif de quelque deux cent enfants en âge scolaire où des jeux coopératifs sur la non-violence furent proposés.

Dans cette structure péri-scolaire qui accueille les enfants en dehors des heures de cours jusqu’à 18heures le soir, des activités de découverte d’un pays africain, le Congo sous ses différents aspects culturels et géographiques et une proposition d’un échange épistolaire avec les groupes scolaires de KINGABWA, suivies d’une action de solidarité internationale vont leur être proposées au cours de l’année scolaire 2013-2014 avec un lancement début novembre.
La démarche vient de recevoir l’agréement de la campagne de sensibilisation nationale de la Semaine de la Solidarité Internationale mené sous l’égide du CRID ( Centre de Ressources et d’Informations sur le Développement).

Le Club UNESCO R.A.I.N a signé une convention avec l’ALAE Bayard- Matabiau pour y intervenir en proposant des ateliers aux côtés des jeunes animateurs:

– Goûter congolais dans le cadre de l’atelier cuisine

– Réalisation des affichages pour être présent sur le stand partagé avec les Clubs UNESCO au
Forum de la Solidarité Internationale, place du Capitole à Toulouse.

– Diffusion du film « l’enfant noir » de Laurent Chevallier dans le cadre de la journée anniversaire des droits de l’enfant.

– Le film « Sur les chemins de l’école » de Pascal Plisson sera projeté un peu plus tard lors de
sa diffusion en DV-D .Certains enfants l’ont déjà vu sur grand écran et réagissent en voyant les
images du livre publié par l’UNESCO.

– Participation à un marché solidaire, place Arnaud Bernard à Toulouse avec vente d’objets confectionnés par les enfants (cartes de vœux, cadres) et objets de l’artisanat congolais.

– Goûter de Noël solidaire avec accueil des parents et des habitants du quartier.

– Lancement de la correspondance avec les groupes scolaires. Une fois le contact établi, les enfants vont se livrer à l’art postal : fabriquer des petites fournitures scolaires et des petits jouets qui seront acheminé à leurs correspondants par le relais des membres de R.A.I.N de Toulouse et de Kinshasa.

– Les fonds récoltés sur les marchés solidaires sont destinés à financer l’achat d’un ordinateur portable pour le groupe scolaire congolais et la communication par Skype ainsi qu’à se procurer du matériel sportif et des jeux coopératifs sur la non-violence afin d’améliorer les interventions en milieu scolaire auprès des enfants de Kingabwa.

Lecture du livre de l’UNESCO « sur le chemin de l’école »
Il est regrettable de ne pouvoir directement affilier les ALAE toulousains à la Fédération Française des Clubs UNESCO, du fait qu’ils sont déjà rattachés à la Fédération Léo Lagrange à qui la Ville de Toulouse a attribuée la gestion publique et l’animation
.Cependant cette expérience témoigne que nos associations clubs UNESCO peuvent trouver leur place en intervenant par des actions ayant du sens et des valeurs dans les nouveaux dispositifs de la réforme du temps scolaire qui est en train de se mettre en place.

Vous pouvez vous associer à cette action menée par un clubs UNESCO de Midi-Pyrénées en contactant Mme Marie-Thérèse Guillermou club UNESCO R.A.I.N Rapprochement INterculturel
tél 05 51 54 52 53 – 06 62 40 76 03
courriel : guillermou@wanadoo.fr
http://rain.unblog.fr/
ou
Mme Françoise Regneault
Déléguée Nationale des Clubs UNESCO Midi-Pyrénées
tél : 05 63 12 31 04 – 06 12 53 00 88
courriel : francoise.regneault@gmail.com

Rain clae