L’association R.A.I.N/R.D.C a désormais pris en charge des enfants de familles vulnérables et victimes des conflits qui ont sévi en République Démocratique du Congo.

Elle connaît des difficultés: les bâtiments où sont scolarisés les enfants n’ont pas de toits. Les batons de manioc servent de craie.

Les bénévoles, qui s’occupent du centre de loisirs, sont peu nombreux et mal formés. Les salles de classe manquent: même par une temperature de 30°, les enfants passent leur journée dehors, sans goùuter ni déjeuner, faute de moyens et de cantine.

Au Congo, pour être scolarisés, les enfants étudient non seulement un gong par jour (soit le matin, soit l’après-midi) mais également ils sont repartis selon les deux tours journaliers en question pour toute l’année. Ne percevant pas de salaires réguliers, les enseignants se font verser par les parents ce qu’on appelle les  » frais de motivation « .

Pour soutenir les projets de scolarisation, l’association a besoin d ‘un appui materiel, pédagogique et financier. C’est pourquoielle collecte des jouets, des jeux éducatifs, des fournitures scolaires, des livres, des vêtements, des ordinateurs, de l’électroménager, des produits d’hygiène, des appareils radio, des postes de télévision, des téléphones et divers.